Dui ma ?

Film couleur, sonore, sans dialogue, 58’
Réalisation : François Daireaux
Montage : François Daireaux
Son : Suzanne Durand - François Daireaux
Production : Spectre Productions
Diffusion : Phantom
Support de projection : DCP


Récit halluciné des mutations violentes de la Chine d’aujourd’hui, écrit à main levée, dans un style visuel où une apparition chasse l’autre. Dans cette vaste chorégraphie sociale rien ne s’installe que le sentiment d’un tremblement. Des paysages se consument, des villes apparaissent et au milieu le ballet fruste des hommes qui cherchent leur place dans un monde trop grand.

« Cinéaste - chasseur-cueilleur, j’ai collecté pendant de nombreux mois de traversée de ce vaste continent d’innombrables fragments qui se sont imposés à moi dans la soudaineté comme les éclairs d’une révélation. La marche étant cet espace-temps nécessaire ».

« Il faut se réapproprier la valeur positive de l’anecdote. Actuellement, une grande partie de mon travail, et même peut-être la totalité, passe par le « micro-récit », ce qui pourrait rejoindre cette notion d’anecdote. Tout ça pour dire que le terme de « micro-récit » me semble être le terme adéquat pour définir mon travail actuel. On a parlé beaucoup de fragments et du fait que mon travail pouvait être considéré comme une association voire une juxtaposition de fragments, jusqu’à présent. Mais il est beaucoup plus juste de dire que se construit une histoire à partir de ces micro–récits. »

« Mes films mettent en scène l’humanité, ce qu’elle construit, et ce qui n’a aucun sens, les gestes qui fabriquent qui sont en même temps des gestes qui tuent, les gestes qui se répètent et dont on se demande s’ils ont bien un sens. Je pourrais même dire qu’ils mettent en scène ce que Brecht appelait "la causalité complexe des rapports sociaux". Ils montrent les grands mécanismes et les tous petits gestes qui les composent, qui sont à l’œuvre dans ce perpétuel mouvement entre la vie et la mort ».

Extraits d’un entretien entre François Daireaux et Manuel Fadat réalisé en 2013.


(extrait)

http://www.spectre-productions.com/...